Aromathérapie scientifique

Les huiles essentielles

Définitions fondamentales

AROMATHERAPIE : utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

René-Maurice Gattefosé

 

Le terme " Aromathérapie " est utilisé pour la première fois en 1928 par un biochimiste Français, René-Maurice Gattefossé.

 

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?

 

Une huile essentielle est l'essence volatile extraite de plantes aromatiques par la distillation par entraînement à la vapeur d'eau.

 

Qu'est-ce que l'aromathérapie ?

 

L'aromathérapie est l'utilisation des huiles essentielles pour l'harmonisation de la santé physique et mentale. On utilise les huiles essentielles pour renforcer le processus naturel de guérison. C'est une méthode naturelle qui repose sur l'activité des molécules biochimiques des huiles essentielles.

 

Qu'est-ce que l'aromathérapie scientifique ?

 

L'aromathérapie scientifique ou aromatologie est l'étude des huiles essentielles, c'est une science qui recourt à une méthodologie rigoureuse et se base sur des données scientifiques solides, confirmées par le laboratoire.

 


Connaître les huiles essentielles

Savoir choisir une huile essentielle de qualité

 

Les huiles essentielles utilisées dans le cadre de l’aromathérapie scientifique répondent à des critères de qualité stricts qu’il s’agit impérativement de connaître et de respecter :

 

Espèce botanique certifiée

 

Les huiles essentielles de qualité doivent impérativement provenir de plantes botaniquement certifiées, c’est-à-dire identifiées par deux noms latins, le latin étant la langue universellement reconnue en botanique. Le premier nom désigne le genre, par exemple Cupressus; le second, l’espèce : sempervirens, cyprès toujours vert.


Partie de la plante distillée

 

Les diverses parties d’une même plante (fleur, feuille, tige, écorce, racine, etc.) peuvent produire des essences différentes. Il est donc tout aussi important de préciser l’organe végétal.

 

Chémotypes

 

Les composantes aromatiques d’une plante ne sont pas immuables. Une même plante, croissant dans des lieux différents, peut sécréter des essences très différentes en fonction de divers éléments comme l’ensoleillement, le climat, la composition du sol, l’altitude, etc.


Deux chémotypes de la même huile essentielle présentent non seulement des activités différentes mais aussi des indices de toxicité très variables.

Indication boîte HECT 

La garantie d’une huile essentielle de qualité se traduit également sur l’étui ; l’information qui y apparaît doit être complète et rigoureuse.



Chémotypes

Carte d’identité d’une huile essentielle.


Pranarôm préconise l’utilisation d’Huiles Essentielles ChémoTypées.

 

 

Huiles essentielles chémotypées

En fonction du biotope (ensoleillement, climat, composition du sol, altitude...), une même plante peut sécréter des essences biochimiquement très différentes. Ces variations de composition biochimique des huiles essentielles engendrent la notion de chémotype (CT).
 Deux chémotypes de la même huile essentielle présenteront non seulement des activités différentes mais aussi des toxicités très variables.




Exemple :

 

Thymus vulgaris CT thujanol : Très sûr d'emploi, bien toléré par la peau

.

- Thymus vulgaris CT thymol : Dermocaustique et hépatotoxique à doses élevées et prolongées.

 

La non-connaissance de cette distinction entre divers chémotypes et le manque de précision dans l’identification de certaines huiles essentielles laissent la porte ouverte aux incidents reliés à leur toxicité et aux échecs thérapeutiques.

 


BIO ou non : les meilleures huiles essentielles

Conventionnelles, Certifiées BIO ou sauvages...

 

Il existe différentes catégories d’huiles essentielles.

 

Les huiles essentielles 100 % pures, 100% naturelles et 100% complètes ou intégrales sont rares et leur prix est plus élevé si elles répondent à tous les critères de qualité d’une huile essentielle chémotypée. 

 

On distingue en général plusieurs qualités d’huiles essentielles :


  • Qualité industrielle standard : l’huile essentielle provient d’une plante qui n’est pas définie botaniquement, qui est cultivée industriellement et dont la récolte ne se fait pas à un moment précisément opportun. La distillation est bien souvent incomplète ou l’huile essentielle est rectifiée voire même reconstituée chimiquement.
  • Qualité chémotypée, 100% pure et 100% naturelle : l’huile essentielle a été obtenue après une distillation intégrale de plantes botaniquement identifiées et récoltées au bon moment.  Les plantes aromatiques distillées peuvent être issues de l’agriculture ou de la cueillette sauvage. Les composantes biochimiques de l’huile essentielle sont connues et répondent au profil qualitatif souhaité.
  • Certification BIO : l’huile essentielle est obtenue à partir de plantes dont la culture a été certifiée BIO 
    par un organisme agréé.

Quelle est la meilleure huile essentielle ?


Certifiée BIO ou non, la meilleure huile essentielle est celle qui est chémotypée, 100 % pure et 100 % naturelle.

 

 

Les labels de certifications : 

 

  • Ecogarantie 

              *Ingrédient issu de l’agriculture biologique (contrôle Certisys BE-BIO-01) - ECOGARANTIE ® produit certifié conformément au cahier des charges ECOGARANTIE (contrôle CERTISYS)


  • Agriculture Biologique

              *Ingrédient issu de l’agriculture biologique (contrôle Certisys BE-BIO-01) - BIO signifie : issu de l’agriculture biologique (contrôle Certisys BE-BIO-01)