Aromathérapie scientifique

Les hydrolats

Définition d'un Hydrolat aromatique

Qu’est-ce qu’un hydrolat aromatique ? 


Eaux distillées végétales (Aquae distillatae ex plantis) ou autrement dit : HYDROLAT


Les eaux distillées végétales sont obtenues par entrainement à la vapeur d’eau de diverses parties de plantes aromatiques ou non.
Elles sont constituées par la phase aqueuse recondensée (ou HYDROLAT) et séparée de l’huile essentielle quand il y en a.

 

Longtemps considéré à tort comme un résidu de la distillation, l’hydrolat retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse pour tout type de soins cosmétiques.

 


Production d’un hydrolat aromatique : la distillation

Comment est-il produit ?


L’origine des hydrolats aromatiques est identique à celle des huiles essentielles. À la fin de la distillation, deux produits se forment et se superposent. Une première phase liquide remonte naturellement à la surface: c’est l’huile essentielle. En dessous, on retrouve une solution aqueuse qui contient des molécules aromatiques et des principes non aromatiques solubles dans l’eau : c’est l’hydrolat aromatique.

 

> voir : procédé de distillation


Différence entre un hydrolat et l'huile essentielle

Hydrolat aromatique et huile essentielle ? 

Il existe des différences majeures entre un hydrolat aromatique et une huile essentielle.
 

- La nature du produit 

L’hydrolat est un extrait aqueux, c’est-à-dire de l’eau issue de la distillation qui s’est chargée en molécules aromatiques solubles dans l’eau. L’huile essentielle est également récoltée lors de la distillation, mais contrairement aux hydrolats, elle est un concentré de molécules aromatiques insolubles dans l’eau. Une huile essentielle ne se mélangera donc jamais naturellement à l’eau. 

- La concentration en principes actifs 

Les hydrolats aromatiques présentent une concentration en principes actifs aromatiques très faible, en comparaison à l’extrême densité de molécules des huiles essentielles. Ils sont donc très bien tolérés par les peaux sensibles et conseillés aux femmes enceintes, aux enfants dès la naissance, ainsi qu’aux personnes âgées et fragiles. 

- Leurs indications 

En raison de leur composition chimique différente, les hydrolats aromatiques n’ont pas les mêmes indications que l’huile essentielle correspondante. Néanmoins, ces produits sont très complémentaires pour les soins de la peau et des muqueuses.
 


Label de qualité : HACT

Les hydrolats aromatiques chémotypés ou HACT 
 

Label HACT - Hydrolat aromatique chémotypée


Dans le marché, le consommateur est confronté à de très nombreuses marques présentant des huiles essentielles et des hydrolats aromatiques dont la qualité varie du tout au tout. La médiocrité côtoie aussi la perfection. Dans ce dédale, il convient de fournir quelques moyens d’appréciation de la qualité afin que l’utilisateur en reçoive toute l’efficacité attendue.
 

- Le mot utilisé 

Le seul terme correct est hydrolat aromatique. En effet, il n’y a que l’hydrolat aromatique qui est 100 % issu de la distillation par entraînement à la vapeur d’eau. Les termes hydrosol, eau florale, eau aromatique,… sont suspects car ils ouvrent la porte à des produits qui ne servent qu’une émulsification ou une solubilisation de l’huile essentielle dans une masse d’eau ou encore une simple dilution de l’hydrolat aromatique par ajout d’eau. Ces pratiques n’ont d’autres objectifs qu’une concurrence aveugle par des produits bon marché… mais très peu qualitatifs.
Lire l’étiquette éclaire toujours le consommateur quant à la composition très exacte des ingrédients du produit. 

- HACT ou Hydrolat Aromatique Chémotypé

Les avancées technologiques en matière d’analyse nous offrent aujourd’hui la capacité d’identifier et de quantifier toutes les molécules contenues dans un hydrolat aromatique. Les avantages sont, entre autres, une preuve évidente des propriétés des hydrolats et une connaissance de la biochimie et de sa concentration moléculaire. Un hydrolat HACT montre toujours une concentration plus élevée que tout autre qui aurait été recueilli tout au long de la distillation. La récupération de l’hydrolat aromatique chémotypé se fait à un moment précis et sur une période bien déterminée de ce processus d’extraction par distillation. 1 kg de plante fraîche distillée fournit 1 litre d’hydrolat aromatique chémotypé (HACT). Mais il faudra 1 kg de plante sèche distillée pour obtenir 5 litres d’hydrolat aromatique chémotypé.