Nos produits

HECT les plus utilisées

Basilic exotique

Ocimum basilicum ssp basilicum

Molécules aromatiques: Chavicol M.E.
Partie distillée: sommité fleurie

Bergamotier

Citrus bergamia

Molécules aromatiques: Linalol, limonène, acétate de linalyle
Partie distillée: zeste

Bois de Hô

Cinnamomum camphora ct linalol

Molécules aromatiques: Linalol
Partie distillée: bois

Camomille noble

Chamaemelum nobile

Molécules aromatiques: Angélate d’isobutyle, angélate d’isoamyle
Partie distillée: fleur

Cannelier de Ceylan

Cinnamomum zeylanicum /verum

Molécules aromatiques: Cinnamaldéhyde
Partie distillée: écorce

Cannelier de Chine

Cinnamomum cassia

Molécules aromatiques: Cinnamaldéhyde
Partie distillée: rameau feuillé

Carotte

Daucus carota var. sativus

Molécules aromatiques: Carotol, daucol
Partie distillée: semence

Cèdre de l'Atlas

Cedrus atlantica

Molécules aromatiques: Himachalènes, atlantones
Partie distillée: bois

Ciste ladanifère

Cistus ladaniferus

Molécules aromatiques: α-pinène, camphène
Partie distillée: rameau

Citronnelle de Java

Cymbopogon winterianus

Molécules aromatiques: Géraniol, citronnellol, citronnellal
Partie distillée: partie aérienne

Citronnier

Citrus limon

BIO

Molécules aromatiques: Limonène
Partie distillée: zeste

Coriandre

Coriandrum sativum

Molécules aromatiques: Linalol, 2-decenal
Partie distillée: feuille

Cyprès toujours vert

Cupressus sempervirens var. stricta

Molécules aromatiques: α-pinène, δ-3-carène
Partie distillée: rameau

Encens

Boswellia carteri

Molécules aromatiques: Limonène, α-pinène
Partie distillée: oléorésine

Epinette noire

Picea mariana

BIO

Molécules aromatiques: Monoterpènes, acétate de bornyle
Partie distillée: aiguille

Estragon

Artemisia dracunculus

Molécules aromatiques: Chavicol M.E., β-ocimèn
Partie distillée: sommité fleurie

Eucalyptus citronné

Eucalyptus citriodora

Molécules aromatiques: Citronnellal, citronnellol, isopulégol
Partie distillée: feuille

Eucalyptus globuleux

Eucalyptus globulus

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole
Partie distillée: feuille

Eucalyptus mentholé

Eucalyptus dives

Molécules aromatiques: Pipéritone, α-phellandrène
Partie distillée: feuille

Eucalyptus radié

Eucalyptus radiata ssp radiata

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole, α-terpinéol
Partie distillée: feuille

Gaulthérie couchée

Gaultheria procumbens

Molécules aromatiques: Salicylate de méthyle
Partie distillée: feuille

Genévrier commun

Juniperus communis ssp communis

Molécules aromatiques: α-pinène, sabinène
Partie distillée: rameau et baies

Géranium d'Egypte

Pelargonium x asperum

Molécules aromatiques: Citronnellol, géraniol
Partie distillée: feuille

Gingembre

Zingiber officinale

Molécules aromatiques: Bisabolène, zingibérène
Partie distillée: rhizome

Giroflier

Eugenia caryophyllus

Molécules aromatiques: Eugénol, acétate d’eugényle
Partie distillée: bouton floral

Immortelle

Helichrysum italicum ssp serotinum

Molécules aromatiques: Acétate de néryle, italidione
Partie distillée: sommité fleurie

Laurier noble

Laurus nobilis

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole
Partie distillée: feuille

Lavande aspic

Lavandula spica

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole, linalol, camphre
Partie distillée: sommité fleurie

Lavande fine AOP

Lavandula angustifolia P. Miller

Molécules aromatiques: Linalol, acétate de linalyle
Partie distillée: sommité fleurie

Lavande vraie

Lavandula angustifolia ssp angustifolia

Molécules aromatiques: Linalol, acétate de linalyle
Partie distillée: sommité fleurie

Lavandin super

Lavandula intermedia clone super

Molécules aromatiques: Linalol, acétate de linalyle, camphre
Partie distillée: sommité fleurie

Lédon du Groenland

Ledum groenlandicum

Molécules aromatiques: Limonène, sélinène
Partie distillée: rameau fleuri

Litsée citronnée

Litsea citrata

Molécules aromatiques: Néral, géranial
Partie distillée: fruit

Mandarinier

Citrus reticulata

BIO

Molécules aromatiques: Limonène, γ-terpinène
Partie distillée: zeste

Mandravasarotra

Cinnamosma fragrans

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole, monoterpènols
Partie distillée: feuille

Marjolaine à coquilles

Origanum majorana

Molécules aromatiques: Terpinène 1,4-ol, monoterpénol
Partie distillée: sommité fleurie

Marjolaine à coquilles ct thujanol

Origanum majorana ct thujanol

Molécules aromatiques: γ-terpinène, cis-thujanol, trans-thujanol, terpinène-4-ol
Partie distillée: sommité fleurie

Menthe poivrée

Mentha x piperita

Molécules aromatiques: Menthol, menthone
Partie distillée: partie aérienne

Néroli

Citrus aurantium ssp amara

Molécules aromatiques: Linalol, trans-nérolidol
Partie distillée: fleur

Niaouli

Melaleuca quinquenervia ct cinéole

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole, viridiflorol
Partie distillée: feuille

Orange douce

Citrus sinensis

BIO

Molécules aromatiques: Limonène
Partie distillée: zeste

Origan à inflorescences compactes

Origanum compactum

Molécules aromatiques: Carvacrol, thymol
Partie distillée: sommité fleurie

Palmarosa

Cymbopogon martinii var. motia

Molécules aromatiques: Géraniol, acétate de géranyle
Partie distillée: partie aérienne

Pamplemoussier

Citrus paradisi

Molécules aromatiques: Limonène
Partie distillée: zeste

Patchouli

Pogostemon cablin

Molécules aromatiques: Patchoulol, patchoulènes, α-bulnésène
Partie distillée: feuille

Petit grain bigarade

Citrus aurantium ssp amara

Molécules aromatiques: Linalol, acétate de linalyle
Partie distillée: feuille

Pin sylvestre

Pinus sylvestris

Molécules aromatiques: Pinènes, limonène, δ-3-carène
Partie distillée: aiguille

Ravintsara

Cinnamomum camphora ct cinéole

Molécules aromatiques: Sabinène, 1,8 cinéole, α-terpinéol
Partie distillée: feuille

Romarin à cinéole

Rosmarinus officinalis ct cinéole (ct2)

Molécules aromatiques: 1,8 cinéole
Partie distillée: sommité fleurie

Romarin à verbénone

Rosmarinus officinalis ct verbénone (ct3)

BIO

Molécules aromatiques: Verbénone, acétate de bornyle
Partie distillée: sommité fleurie

Rose de Damas

Rosa damascena

Molécules aromatiques: Nérol, géraniol, citronnellol
Partie distillée: fleur

Santal jaune

Santalum austrocaledonicum var. austrocaledonicum

Molécules aromatiques: Santalols
Partie distillée: bois

Sarriette des montagnes

Satureja montana

Molécules aromatiques: Carvacrol, thymol, paracymène
Partie distillée: sommité fleurie

Sauge sclarée

Salvia sclarea

Molécules aromatiques: Linalol, sclaréol, acétate de linalyle
Partie distillée: sommité fleurie

Tea-tree

Melaleuca alternifolia

Molécules aromatiques: Terpinéol 1,4, γ-terpinène
Partie distillée: feuille

Thym à feuilles de sarriette

Thymus satureioides

Molécules aromatiques: Bornéol, carvacrol
Partie distillée: sommité fleurie

Thym vulgaire à linalol

Thymus vulgaris ct linalol (ct1)

Molécules aromatiques: Linalol
Partie distillée: sommité fleurie

Thym vulgaire à thymol

Thymus vulgaris ct thymol (ct6)

Molécules aromatiques: Thymol
Partie distillée: sommité fleurie

Verveine citronnée

Lippia citriodora

Molécules aromatiques: Néral, géranial, limonène
Partie distillée: feuille

Ylang-ylang extra

Cananga odorata

Molécules aromatiques: Germacrène D, acétate de benzyle, farnésène, benzoate de benzyle
Partie distillée: fleur

Conseils et précautions lors de l’utilisation des huiles essentielles.

Pour profiter pleinement de tous les bienfaits des huiles essentielles sans en avoir les inconvénients, il est très utile de préciser les quelques conseils et précautions qui régissent leur utilisation adéquate.
 

  1. Se laver les mains après chaque massage ou contact avec la synergie tout simplement parce que la fragrance (odeur) vous accompagnerait longtemps, mais surtout parce que, si vous vous frottiez les yeux avec la main, vous provoqueriez une irritation locale de l’oeil, pas bien méchante mais dérangeante.
     
  2. En cas de projection accidentelle d’huile essentielle dans l’oeil, il faut impérativement rincer l’oeil sous l’eau fraîche du robinet pendant 2 minutes puis placer une compresse imprégnée d’une huile végétale (olive, noisette, noyau d’abricot… ) pendant une dizaine de minutes. En cas de contact accidentel avec des muqueuses sensibles (organes génitaux, conduit auditif, nez), il convient d’agir de la même manière: rincer à l’eau puis appliquer une compresse imprégnée d’huile végétale.
     
  3. Respecter le nombre de gouttes recommandé, la fréquence d’application ou de prise, ainsi que la durée d’utilisation. Le traitement est efficace à ces doses et les augmenter n’apporterait rien de plus, si ce n’est le risque d’effets secondaires possible.
     
  4. Les patients allergiques et à la peau ultra-sensible réaliseront, préalablement à l’emploi de ces synergies, un test de tolérance en appliquant quelques gouttes dans le pli du coude. En cas d’intolérance, une réaction cutanée sera visible en une dizaine de minutes et le traitement ne peut donc pas convenir.
     
  5. En cas d’allergie, d’intolérance ou d’irritation cutanée, appliquer quelques gouttes d’huile végétale de souci (calendula) 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours.
     
  6. En cas d’ingestion accidentelle d’un gros volume d’huile essentielle, téléphoner au centre antipoison de la région.

 

Tolérance et toxicité :

Même si le choix d’huiles essentielles et de leur emploi ne présente qu’un minimum de risque et d’effets secondaires, on ne peut pas pour autant affirmer que la tolérance sera de 100%. En cas de réaction suspecte, il convient d’interrompre l’application. Peut-être que votre peau est allergique à une molécule aromatique ou qu’elle est irritée par la causticité d’une huile essentielle ou, encore, que votre tube digestif (en cas d’ingestion) ne supporte pas l’une ou l’autre de ces quintessences végétales.

 

Effets :

Ecouter votre corps pour comprendre la maladie est un devoir. Ecouter votre corps suite à quelque traitement que ce soit est aussi un devoir. L’aromathérapie scientifique n’est pas la panacée et ne convient pas obligatoirement à tous. Ainsi, les résultats peuvent être optimaux ou décevants. Ce n’est pas tant cette science qui doit être mise en doute en cas d’échec mais certainement la bonne compréhension de la maladie pour le meilleur des choix d’huiles essentielles.

 

Grossesse :

Utiliser les huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant en bas âge est tout à fait envisageable MAIS nécessite des précautions particulières. L’avis autorisé du thérapeute est incontournable.

 

Conservation : 

Lorsque les archéologues découvrent les tombes des Pharaons égyptiens, et autres dignitaires, ils n’ont aucun problème pour identifier ce qui était contenu dans les petits vases en albâtre, en les portant sous les narines pour capter l’odeur intacte... et vieille de 3.000 ans.

 


Les informations présentées sur ce site ne peuvent en aucun cas remplacer un acte médical indispensable pour l’établissement d’un diagnostic crédible. Pour tout usage des huiles essentielles dans un but thérapeutique, consultez un médecin. Les auteurs se dégagent de toute responsabilité quant à l’éventuel mauvais emploi des informations présentées.